Accueil du site > Les informations sur l’alternance dans le boulonnais

Les informations sur l’alternance dans le boulonnais

Des places sont disponibles en alternance sur le boulonnais :
L’essentiel à retenir :
  • Un temps de formation intégré au temps de travail
  • Un statut salarié à part entière
  • Une opportunité ouverte à tous les âges
  • 25 formations en alternance supérieures au niveau BAC dans le Boulonnais
  • Deux types de formations possibles : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation


L’alternance dans le boulonnais c’est :
  • X personnes ayant signé un contrat en alternance en 2011
  • X formations accessibles sur le boulonnais
  • X secteurs d’activités recrutant en alternance


Un dirigeant du boulonnais
qui s’implique dans l’alternance :


Claude Vasseur
Sarl Claude Vasseur
Colembert

Pourriez-vous nous parler de votre parcours ?

Je suis autodidacte. J’ai commencé à travailler à 18 ans en tant que manoeuvre dans le BTP et j’ai tout appris sur le terrain. A 32 ans, j’étais devenu conducteur de travaux en ayant gravi tous les échelons les uns après les autres.

J’ai créé ma propre entreprise de construction de maison à ossature bois en 1996. Seul au départ, j’ai aujourd’hui autour de moi une équipe de 42 salariés. Depuis le départ, j’ai toujours embauché des jeunes en contrat d’apprentissage et les premiers sont aujourd’hui devenus chefs d’équipes et ils forment à leur tour.

Je pense qu’employer des jeunes apprentis est une vraie richesse pour l’entreprise. Certes, cela nécessite un investissement personnel important mais les retours sont positifs. Les jeunes sont formés aux méthodes et aux habitudes de travail de l’entreprise et cela rassure les clients.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes ?

Ce qui est primordial pour moi, c’est la motivation. J’ai déjà embauché des jeunes qui avaient des profils éloignés du BTP mais ils étaient volontaires et avaient envie d’apprendre. La présentation et le dynamisme sont également importants.
Les jeunes ne doivent pas avoir peur d’aller de l’avant car ils peuvent progresser dans une entreprise par la voie de l’alternance mais pour cela ils doivent avant tout compter sur eux-mêmes.


Des arguments en faveur de l’alternance :

  • Un jeune sur quatre entre dans la vie active via une formation en alternance (Céreq, Enquête Génération 2004)
  • En 2010, trois ans après leur sortie de formation initiale, les jeunes issus d’une formation par apprentissage sont plus souvent en contrat à durée indéterminée et bénéficient, pour les sortants de l’enseignement supérieur, d’un salaire médian plus élevé (Céreq, Enquête Génération 2007)
  • Les contrats de professionnalisation concernent, dans 60 % des cas, des bacheliers ou des diplômés de l’enseignement supérieur
  • 83 % des diplômés de 2010 qui ont suivi au moins une partie de leur formation en alternance ont obtenu un premier emploi au cours des huit mois qui ont suivi, contre 76 % des non alternants. (Etude APEC)

 

  • L’alternance se concentre principalement dans les secteurs du bâtiment, du commerce et de l’hôtellerie-restauration mais aussi les petites entreprises agricoles et les petites entreprises des soins personnels (coiffure esthétique)
  • L’utilisation des formations en alternance se développe sur d’autres activités : fonctions administratives ou commerciales dans les petites et moyennes entreprises du bâtiment et de l’industrie ou recrutements de jeunes faiblement diplômés dans les petites entreprises de service.
Les liens complémentaires :
JobinBoulogne
boulogne-emploi.com
Copyright © 2012 | Mentions légales